Espace client
Le 9 octobre dernier, Maître DEL PRETE a co-animé une formation : Construction irrégulière et prescriptions

Le 9 octobre dernier, Maître DEL PRETE a co-animé une formation : Construction irrégulière et prescriptions

Publié le : 19/10/2020 19 octobre oct. 10 2020

Me Didier DEL PRETE et Me Johan BAILLARGEON ont été sollicités en qualité d’expert sur les risques relatifs aux constructions irrégulières et de leur conséquence sur les évaluations réalisées par les experts immobiliers.

Compte tenu de leurs compétences techniques et de leurs expériences acquises dans le cadre du traitement de très nombreux dossiers de droit de l’urbanisme (administratif, civil ou pénal), Me Didier DEL PRETE et Me Johan BAILLARGON ont été sollicités par l’Union régionale des experts fonciers et immobiliers de Provence et son Président Jean-Luc MOUTTE. Cette formation a été l’occasion pour Me DEL PRETE et Me BAILLARGON d’aborder les différentes prescriptions en la matière :

-    La prescription pénale et les constructions irrégulières (6 ans à compter de l’achèvement des travaux depuis la loi n°2017-242 du 27 février 2017 ; Cour de cassation, ch.crim, 16 janvier 2018, n°17-81.896)

-    L’article L.421-9 du code de l’urbanisme prévoit que « lorsqu’une construction est achevée depuis plus de dix ans, le refus de permis de construire ou la décision d’opposition à déclaration préalable ne peut être fondé sur l’irrégularité de la construction initiale au regard du droit de l’urbanisme ».

-    La spécificité de l’action en démolition de l’article L. 480-14 du Code de l’urbanisme ouverte au Commune et au EPCI (dix ans à compter de l’achèvement des travaux)

-    L’action civile en démolition en cas d’annulation du permis de construire (ou d’une autorisation de construire) ouverte aux tiers intéressés (deux ans après l'achèvement des travaux et après l’annulation définitive de l’autorisation d’urbanisme par le juge administratif).

Cette formation a également été l’occasion d’aborder les dernières évolutions jurisprudentielles en matière de démolition notamment sous l’angle de la QPC. Le juge constitutionnel a posé une réservé d’interprétation en jugeant conforme l’article L. 480-14 du code de l’urbanisme à la Constitution (droit de propriété) que sous la réserve que l’action en démolition soit écartée s’il est possible de privilégier la mise en conformité de la construction ou de l’installation avec le droit de l’urbanisme (décision n°2020-853 QPC du 31 juillet 2020).

 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.